Le blog d'Erwan et Angélique, récit de nos pérégrinations étape par étape

voyage de six mois à travers l'asie, récit de nos pérégrinations étape par étape

13 février 2009

Apres 2 semaines de vacances bien meritees, nous revoila sur la toile: ben quoi, on a bien le droit de se reposer un peu!

Une fouille au corps militaire, 5 heures d'avion, 4 heures d'attente a Bombay, et une grosse frayeur en voyant nos bagages, censes transites directement en Thailande, sur le tapis roulant de l'aeroport de Bombay, plus tard, nous prenons un nouveau depart dans notre voyage.

Maintenant, la question est par ou commencer? Le plus simple etant de commencer par le debut, nous comencerons donc par Bangkok... Ah, non, ca on se le garde pour la fin car on doit y repasser. Commencons donc par Kanchanaburi, petite ville du nord-ouest a la frontiere avec le Myanmar (Birmanie) ou se trouve le celebre pont de la riviere Kwai. Le pont ressemble a... un pont (!), mais l'histoire de sa construction est fort interessante et nous replonge en plein coeur de la seconde guerre mondiale, qui etait comme son nom l'indique mondiale, et non limitee a la ligne Maginot! Les japonais, qui occupaient la Thailande, revaient de lancer une offensive vers l'Inde anglaise, via la Birmanie. Pour cela, il fallait acheminer le materiel par voie terrestre, la voie maritime etant trop incertaine. Le relief etant fortement accidente, et la mousson importante, le rail s'averait la meilleure solution mais necessitait de franchir un col, celui des 3 pagodes, et la construction de 8 ponts, dont un seul sur le territoire thailandais, celui de la riviere Kwai. Ce n'est pas tant la difficulte technique, mais la rapidite par laquelle cette voie fut achevee qui surprit. Et c'est bien la le probleme, qui ajoute aux conditions de travail effroyables (paludisme, cholera, malnutrition, maltraitance physique, ...) fit qu'on le surnomma le "death railway". litteralement le chemin de fer de la mort. On estime que plus de 100 000 ouvriers perirent, dont 10% de prisonniers de guerre (Anglais, Neerlandais, Australiens, ... d'ou le film!).

Pont_de_la_riviere_Kwai

Apres cette parenthese historique, nous avons pris l'autoroute du sud avec un premier arret a la station Koh Tao, petite ile du golfe de la Thailande, situee au nord de la celebre Koh Samui. Koh Tao, "l'ile aux tortues", mais desertee depuis longtemps par celle-ci au profit des anglais, Americains, Australiens... qui ont tous pour points communs d'etre blonds et tatoues et de parader au "guidon" d'un scooter ou d'un quad!!! Et on doit bien le reconnaitre, quelques francais aussi... Loin des plages a touristes, l'ile se laisse apprecier, et on ne peut vous cacher qu'elle est vraiment belle. On y a surtout fait de la plongee, et la que ce soit en bouteille ou en PMT (palmes, masque, tuba pour les novices), c'est magnifique. On n'y a bien sur pas vu de requins baleines comme le vantent les brochures des hotels et les cartes postales, mais des centaines de poissons plus colores les uns que les autres. Citons quelques especes que l'on a pu observer: merous, barracudas, poissons papillons de toutes sortes, poissons clowns, superbes nudibranches, benitiers et autres coraux... et meme des requins de recif a pointe noire!

Koh_Tao__freedom_beach

Apres une seconde nuit a bord d'un "night-boat", qui ressemble plus, il faut l'avouer, a une barge du debarquement, la Normandie en moins, qu'a un bateau, nous avons repris la route direction les iles de la mer d'Andaman, avec pour premiere etape Phuket. On ne savait pas trop quoi penser de cette ile, autant decriee que vantee selon a qui l'on s'adresse. Nous decidons d'elire domicile a Phuket ville dans une ancienne maison de commercant chinois, reconvertie en guest-house.... et surtout loin des plages de la cote ouest bordees de bars a filles et de restaurants a touristes, qui n'ont rien a voir avec la Thailande des Thailandais. Ici, on se laisse aller a flaner au gre de nos envies dans les rues de la vieille ville dont l'architecture sino-portugaise nous renvoie a son glorieux passe, au temps ou elle etait une plaque tournante du commerce entre l'Inde, les pays Arabes, l'Europe et la Chine.

james_bond_island

Pour conclure, la Thailande contraste fortement avec nos 3 mois d'experience en tant que globe-trotteurs independants, et nous laisse encore perplexes. D'abord, parce que ce que nous reprochions a l'Inde de manquer cruellement, est ici plutot en exces et rend nos periples plus compliques... L'organisation est debordante, et sortir des sentiers battus peut relever du "casse-tete thailandais". 5 bus qui vous deposent au milieu d'une ville inconnue, voire sur le bord de l'autoroute, 3 taxis-collectifs, 1 moto-taxi et un bateau... c'est pas moins que ce qu'il nous a fallut pour passer de Kanchanaburi a Koh Tao, sans rejoindre la capitale... soit environ 500 km et 11 heures de trajet! Ensuite, et surtout, car c'est un pays a deux visages. Le premier, celui qui nous donnerait l'envie furieuse de fuir, c'est celui des nombreuses plages des iles... qui refletent une Europe tropicalisee, gorgee de "fils a papa", et de vieux bedonnants solitaires en mal de gogos-danseuses, et ou il est plus facile de louer un quad qu'un velo, ou encore de manger une pizza plutot que du Tofu! Le deuxieme, celui que l'on aime, c'est surtout un mode de vie, une ambiance. On flanerait des heures et des heures sur les marches et le long des stands des marchands de rue a deguster brochettes, hawy thawt (moules frites dans des oeufs battus), palourdes... et meme, a notre grand plaisir, de delicieux petits gateaux!

Phuket_ville__street_food

Posté par erwan angelique à 05:12 - Thaïlande et ses iles - Permalien [#]